Rechercher des revues pour publier vos travaux
Comment identifier les meilleures revues pour publier vos travaux ?

La plupart du temps, vous connaissez déjà les revues de votre champ disciplinaire, celles dans lesquelles vous ou votre équipe avez l’habitude de publier. Mais nous sommes parfois contactés par des chercheurs dont les collaborations ou l’évolution des travaux amène à vouloir publier dans de nouvelles revues plus appropriées à leurs nouveaux thèmes de recherche. Comment les identifier ?

 

Partir de la bibliographie

Vous pouvez partir de votre bibliographie et rechercher chaque document dans une base bibliographique (Scopus, Wos, Dimensions). Vous accéderez alors à la liste des références citées ou qui les citent. Une des fonctionnalités les plus puissantes de ces bases est en effet la facilité à faire du “cloche-citation”, c’est à dire à sauter d’article en article :

  • Depuis les références citées dans les articles (la bibliographie) :
    • Dans Wos et Scopus, il est possible d’accéder à la liste des références citées document par document, mais aussi dans Scopus en faisant un export global de toutes les références citées de tous les résultats d’une requête.

      Afficher les références citées dans Scopus

      Relancer une recherche dans Scopus pour afficher toutes les références bibliographiques citées par un corpus de départ.

    • On peut aussi accéder à des bibliographies depuis Dimensions et certains dépôts de HAL.
     

    Dès lors, une extraction dans un tableur ou un outil de gestion de références bibliographiques permet une meilleure analyse.

  • Depuis les références qui citent les articles :
    • Wos et Scopus permettent d’afficher la liste des documents qui citent celui que vous consultez, mais aussi toutes les références qui citent les résultats issus d’une requête.

      Afficher les références citantes dans Scopus

      Relancer une recherche dans Scopus pour afficher toutes les références bibliographiques qui citent un corpus de départ.

      Créer un rapport de citations dans le WoS

      Afficher les références citantes dans le WoS

      Relancer une recherche dans le WoS pour afficher toutes les références bibliographiques qui citent un corpus de départ.

    • Google Scholar permet aussi d’afficher les références qui citent chaque document.
 

Utiliser un outil de recherche de revues

Il existe des outils en ligne qui demandent le titre et le résumé (de préférence en anglais) de l'article qu'on veut publier, qui font une analyse du texte et suggèrent quelques revues qui leur semblent correspondre. Ils donnent également des informations complémentaires comme un score d’impact de chaque revue, le délai moyen de relecture ou la politique d’Open Access de la revue. Chaque éditeur propose son outil de recherche dans ses propres revues, et il existe aussi des outils génériques.

Outils génériques

   Journal / Author Name Estimator (JANE) pour des revues indexées dans PubMed uniquement
   Enago
   Endnote Web, adossé au Web of Science (un compte est nécessaire)
   Cofactor Journal Selector (en cours d’alimentation, avec une sélection de revues encore très limitée)

Outils d’éditeurs

 

Faire une recherche thématique de revues sur Scopus

Nous vous proposons de nous contacter pour mettre en œuvre cette méthode dans le cadre du Lab. Elle consiste à utiliser d’une part la liste des 37.500 revues de Scopus, et d’autre part la liste des 362 domaines et sous-domaines dans lesquelles elles sont catégorisées.

L’idée est de faire une sélection des sous-domaines correspondants à vos travaux, de filtrer les sous-domaines à conserver et de croiser ceux à combiner, et de voir les revues qui ressortent. Plusieurs combinaisons peuvent donner des résultats très différents et cela permet d’obtenir un bon panorama des revues existantes dans certaines thématiques.

 

Évaluer les revues trouvées

Une fois présélectionnée une courte liste de revues, les critères suivants peuvent vous aider à affiner votre choix :

Impact et réputation

Ces indicateurs calculent l’impact des revues selon différents critères, notamment le taux de citation moyen de l’ensemble de leurs articles ; par la suite le score d’impact des revues est devenu un raccourci pour estimer la qualité de leur contenu et le prestige des chercheurs qui y publient. La plateforme Scimago Journal Rank propose un bon panel de ces indicateurs. On peut compléter cette évaluation avec des critères qualitatifs, comme le soutien d’une société savante, la réputation des membres du bureau ou l’ancienneté de la revue.

Le score d’une revue influe sur la manière dont elle est perçue par les lecteurs et il permet de la comparer avec d’autres revues dans le même secteur. Au niveau des revues les indicateurs les plus connus sont l’Impact Factor de Clarivate et le CiteScore d’Elsevier. Au niveau des articles des indicateurs alternatifs comme Altmetric qui couvrent les partages sur les réseaux sociaux, les commentaires sur les blogs ou la couverture média peuvent être plus adaptés en fonction de l’audience visée.

En général, ces scores sont indiqués sur la page d’accueil des revues mais certains éditeurs “prédateurs” peuvent enjoliver leurs chiffres. Vous pouvez nous demander de les vérifier à la source.

Audience

Est-ce que la revue est lue par les catégories de personnes que vous souhaitez toucher avec votre travail ? On peut estimer l’audience à plusieurs niveaux :

  • Parcourir les articles, les éditoriaux et la politique de publication de l’éditeur pour apprécier la qualité et la cohérence des contenus par rapport au public visé.
  • Envisager le choix d’une revue en Open Access si l’objectif est d’atteindre l’audience la plus large possible.
  • Vérifier si la revue est bien indexée dans les principales bases de données (Scopus, Web of Science...), mais aussi dans les bases spécialisées utilisées par des groupes de chercheurs en particulier (PubMed, CiteSeerX…).

Politique d’Open Access

Les organismes publics et les agences de financement se font de plus en plus pressants pour pousser les résultats de la recherche à être publiés en Open Access. Depuis 2016, la Loi pour une République Numérique autorise les chercheurs à diffuser gratuitement le postprint de leur article, par exemple dans un entrepôt comme HAL, au bout de 6 mois (ou 1 an pour les SHS). Le mandat de l’École pour le partage de la science impose ce dépôt dès que la loi l’autorise.

Les principales agences de financement européennes dont l'ANR se sont mises d’accord pour rendre obligatoire la publication en Open Access des articles de toutes les recherches qu'elles financent à partir du 1er janvier 2020. Les articles devront soit être publiés dans des revues purement Open Access, soit être déposés dans des entrepôts comme HAL au moment de leur publication. C'est le plan cOAlition S. Nous vous encourageons à le prendre en compte dans vos choix de publication.

Taux et durée moyenne d’acceptation

Le taux d’acceptation des articles peut être considéré comme un indice du standard de qualité d’une revue. L’information est parfois donnée sur les sites des éditeurs ou par les moteurs de recherche de revues.